Après la collection « dyscool » chez Nathan, « Colibri » chez Belin, « Premières lectures faciles » et « Premières lectures progressives » chez Hatier jeunesse, « Mes premières lectures en lecture aidée » chez Magnard jeunesse, la nouvelle étape du tour d’horizon des livres adaptés passe par chez Fleurus qui propose une collection de livres documentaires adaptés pour faciliter la lecture des lecteurs fragiles et des enfants « dys » mais aussi une collection de romans adaptés !

C’est un petit pas pour l’édition, mais un grand pas vers l’accessibilité.
N. Armstrong (je crois 😉 )

La collection « DOCU DYS » a un gros avantage, elle a été conçue en partenariat avec la Fédération française des Dys ! Autant dire qu’ils connaissent leur sujet.

Les +

→ Chaque livre dispose de son mode d’emploi : J’aime beaucoup le « comment ça marche ? » du début qui détaille l’organisation du livre (différente en fonction des domaines abordés).

→ La mise en page a été vraiment soignée :

  • Une mise en forme du texte bien pensée : police sans empattement (OpenDyslexic) + taille des caractères augmentée + texte non justifié + interlignage augmenté.
  • Des illustrations bien séparées du texte : c’est une vraie aide à la compréhension.
  • Un découpage du texte et une pagination clairs : 1 double page = 1 thème. Le texte est organisé par blocs de sens qui sont très facilement repérables (encadrés, fonds colorés). Pas de découpe des mots et aucune phrase ne court d’une page à l’autre.
  • Des mots importants surlignés, pour plus de clarté.

→ Les textes sont de qualité.

Les  –

Le texte peu parfois être un peu compliqué : C’est toute la difficulté de l’exercice car un livre documentaire utilise parfois un vocabulaire spécifique, pas toujours accessible à tous les lecteurs. Je trouve cela respectueux du lecteur de ne pas avoir simplifié à outrance mais la conséquence c’est qu’il y a parfois des éléments un peu difficiles à comprendre pour mes élèves dys.

→ L’âge est parfois indiqué sur la couverture. Ce n’est pas un reproche et je comprends la démarche mais cela peut compliquer l’utilisation avec des plus grands (qui peuvent se sentir un peu blessés).

Quelques titres déjà disponibles*

[Voir la collection « DOCU DYS » sur le site de l’éditeur]

 

La collection « 1 2 3 dyslexie » est quant à elle une collection de romans adaptés, toujours réalisée en partenariat avec la Fédération française des Dys. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’en avoir un en main, j’ai simplement feuilleté une démo.

Les +

→ C’est un vrai gros roman : pour l’instant la plupart des romans adaptés disponibles sont des textes plutôt courts. Cette collection tente le paris d’un texte plus long, bravo !

→ La mise en page a été adaptée, avec notamment :

  • Une mise en forme du texte bien pensée : police sans empattement (OpenDyslexic) + taille des caractères augmentée + texte non justifié + interlignage augmenté.
  • Des illustrations bien séparées du texte : c’est une vraie aide à la compréhension.
  • Un découpage du texte et une pagination clairs : 1 page = 1 unité de sens, pas de découpe des mots.
  • Des mots difficiles repérés qui disposent d’une définition à la fin du livre.

→ C’est le texte original ! Enseignants, si vous avez déjà une série de livres en classe, tout le monde peut suivre en même temps.

Les  –

→ Le traitement des dialogues peut être amélioré : Les répliques sont toujours bien séparées mais parfois on retrouve des bulles uniques qui contiennent les paroles de plusieurs personnages et parfois plus de bulles… je m’y suis un peu perdu.

→ « Mon premier roman à dévorer comme les grands » : C’est la formule inscrite sur le livre et j’avoue que je ne suis pas fan du « comme les grands ». Certains enfants déjà grands mais avec un niveau de lecture encore fragile sont la cible de cette collection et pourront se sentir blessés par la formule. On doit pouvoir l’éviter !

→ Peu de nouveautés par rapport à la version « ordinaire » : On dirait que seule la police de caractères a été changée par rapport au roman original, tout le reste était déjà « dys compatible » (taille des caractères, interlignage…). Du coup je me pose la question : pourquoi pas une police de caractères accessible à tous dans une édition unique et inclusive ?

Quelques titres déjà disponibles*

[Voir la collection « 1 2 3 Dyslexie » sur le site de l’éditeur]

(Visited 87 times, 87 visits today)