Le livre

Titre : Dico dingo
Auteur : Pascal Garnier, illustré par Jochen Gerner
Éditeur : Nathan

Droits d’auteur

La mise à disposition des tapuscrits adaptés a pour but de permettre aux élèves en difficulté avec la lecture d’accéder plus facilement aux titres de littérature jeunesse mais surtout pas de court-circuiter la rémunération des auteurs (un grand merci d’ailleurs aux maisons d’édition qui me laissent la possibilité de partager les textes adaptés) ! Sans auteurs pas de livres, sans livres, pas de plaisir mais sans argent, pas d’auteurs !
Pour de respecter le droit d’auteur, vous devez donc disposer du livre. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez l’acheter directement via les liens partenaires* ci-dessous. Il existe aussi un fichier d’aide à l’exploitation avec des pistes pédagogiques pour la classe : 6 séquences pour lire Dico Dingo.

 

Tapuscrits

Dico dingo étant un roman (le texte est donc l’élément central de l’œuvre), la mise à disposition du tapuscrit se fera contre l’envoi d’une preuve de l’achat du livre ou d’une série de livres pour la classe (respect du droit d’auteur).

Afin de tenter de s’adapter au mieux aux difficultés des élèves (et à leur évolution) le tapuscrit adapté est disponible en trois versions différentes (n’hésitez pas à faire des essais et à choisir avec les élèves concernés). Les textes sont « nus », avec une mise en page minimaliste.
Ils n’ont pas vocation à être imprimés en l’état mais sont une matière première pour vos documents de classe.
Tapuscrit GCSYLM : Graphèmes Complexes soulignés / SYllabes colorées / Lettres Muettes grisées
Tapuscrit SYLM : SYllabes colorées / Lettres Muettes grisées
Tapuscrit LM : Lettres Muettes grisées

Demander un tapuscrit

Télécharger la police de caractères OpenDyslexic

Tapuscrit « adapté » ? C’est quoi ?

Ces tapuscrits adaptés sont une sorte de lecture différenciée, en fonction des difficultés des élèves. Ils doivent permettre aux élèves en difficulté avec la lecture, aux jeunes lecteurs ou encore aux enfants dyslexiques de passer moins de temps sur le déchiffrage du texte et ainsi d’être plus disponibles pour comprendre ce qu’ils lisent. L’adaptation proposée est un mélange entre la méthode d’imprégnation syllabique (modifiée) et les recommandations pour aider les lecteurs dyslexiques.

Les graphèmes complexes sont soulignés (en appui sur la liste de la boîte à outils pour l’apprentissage du code en lecture / écriture de chez RETZ).
→ Les mots sont découpés en syllabes grâce à une alternance de rouge et de bleu. Les mots composés d’une seule syllabe restent en noir. En accord avec les orthophonistes qui utilisent aussi ce codage, nous avons choisi de segmenter les mots en syllabes orales pour aider à la reformulation des mots. Un mot correctement reformulé sera plus facilement associé à son sens et facilitera ainsi la compréhension globale du texte. Si l’utilisation des syllabes écrites aide beaucoup au déchiffrage de chaque syllabe, elle semble nuire à la reformulation. Comme l’objectif principal est la compréhension (et non un atelier d’apprentissage de la lecture) nous avons collectivement choisi les syllabes orales.
Lorsqu’une lettre appartient à deux syllabes, elle est signalée en violet : voyage. Le « y » ayant la valeur de deux « i », il est associé au « o » pour faire « oi » mais aussi au « a » pour faire « ia ».
Le code peut parfois être légèrement adapté afin de faciliter le plus possible la lecture. La langue française étant ce qu’elle est, il y a donc parfois quelques « arrangements ». Si vous découvrez des erreurs de codage, faites-le savoir ! La version corrigée du tapuscrit servira beaucoup aux autres collègues.
→ Les lettres muettes sont indiquées en gris clair, elles ne se prononcent pas. Le principal souci reste le traitement des liaisons… pas de solution miracle pour l’instant, n’hésitez pas à soumettre vos idées !
→ La taille de la police de caractères a été augmentée. Vous pouvez la grossir encore sur vos documents.
→ La police de caractères utilisée a été conçue pour les enfants dyslexiques : elle s’appelle OpenDyslexic. Elle fatigue moins les enfants lors de la lecture (elle est sans empattement) et évite les confusions visuelles entre les lettres qui se ressemblent.
Pour que le document s’affiche correctement, vous devez absolument l’installer sur votre ordinateur avant d’avoir lancé votre logiciel de traitement de texte (sinon installez la police puis quittez complètement le logiciel avant de le relancer).
→ L’interlignage et l’espacement entre les lettres ont été augmentés pour gagner en clarté.
→ Le document n’est pas justifié pour éviter de créer une masse de texte trop homogène.

Pour en savoir plus sur les aides aux lecteurs en difficulté, consultez le dossier spécial.

↓ Et pour choisir un autre texte adapté, c’est par là ↓

(Visited 180 times, 180 visits today)