Idée – Automatiser la lecture avec des petits jeux

Lect’Plume (maîtresse E) vous propose des exemples de micro-tâches pour automatiser les correspondances grapho-phonémiques. Je lui cède donc le clavier avec plaisir.

Elles s’inscrivent dans une des deux voies d’entrée dans l’écrit : la lecture ou l’encodage. Les idées de jeux que je décris ci-dessous peuvent être utilisées dans le cadre d’une séance de remédiation avant une tâche type, ou bien dans une classe sous la forme d’un atelier lecture.

Les cartes flash

Elles présentent les mots outils ou les mots rencontrés couramment et permettent d’augmenter le capital de mots lus par adressage. On peut les utiliser de différentes manières pour motiver les élèves :
→ le jeu de l’oie : un mot lu rapidement permet d’avancer d’une case.
→ la « battle » : un mot lu correctement fait gagner un point à l’équipe.
→ le duel : l’élève qui lit le mot le plus rapidement gagne un point.

Le dobble

Les deux dobble (sons simples et sons complexes) permettent d’exercer la discrimination visuelle et la reconnaissance automatisée des graphies. Les fichiers des jeux (piqués chez http://www.ortho-n-co.fr/) sont téléchargeables ci-dessous.

Dobble syllabes simples

Dobble graphies complexes

Les jeux de dés

On lance deux dés (un avec une consonne sur chaque face, un autre avec une voyelle ou un digramme sur chaque face) et on lit ce que cela donne. Un élève peut ensuite dicter à ses camarades ce qu’il a obtenu, ce qui permet de faire travailler tour à tour décodage et encodage. Ces jeux de dés permettent de travailler la voie d’assemblage et la compréhension du principe alphabétique.

Dés

Un jeu de l’oie lexical

C’est un jeu qui aide à mémoriser l’orthographe lexicale des mots.

Avec les élèves on écrit des mots à mémoriser sur des cartes (un mot par carte). Un enfant lance le dé (sur chaque face il est écrit une consigne particulière comme « donne le nombre de voyelles, épelle à l’envers… »), il choisit une carte et son camarade lui lit. Il doit alors effectuer la consigne demandée. Le stock de cartes augmente au fil des séances. Ce jeu est également l’occasion d’expliciter les stratégies que chaque élève utilise lorsqu’il doit mémoriser l’écriture orthographique d’un mot.

Jeu de l’oie (mémorisation orthographique)

Ces activités ne demandent pas trop de préparation de matériel et sont simples à mettre en place. Les enfants y adhèrent bien et cela leur permet d’automatiser la reconnaissance des graphèmes et d’améliorer ainsi leur lecture.

Bons jeux…

2018-01-04T22:48:26+00:00

Leave A Comment